Transport des Marchandises Dangereuses - TMD et environnement

Posté le 11/09/2017

Transport de matières dangereuses et protection de l'environnement

 

Chaque année, des tonnes de produits chimiques et de matières dangereuses traversent le territoire Canadien. Au Québec, des centaines de compagnies travaillent dans ce domaine industriel. Cependant, une méconnaissance des réglementations fédérales et provinciales peut avoir de graves impacts sur ces entreprises.

 

Le 20 juin 2017, l'entreprise Kalium solutions inc. organisait un colloque sur le thème “Santé, Environnement et Matières dangereuses” pour réaliser un exercice de pédagogie réglementaire. “Nous sommes passé de 46 à 126 inspecteurs en deux ans en ce qui concerne transport de produits dangereux” raconte Roberto Bruni, inspecteur en transport de marchandises dangereuses à Transport Canada, invité à prendre la parole lors de l'événement.  Présentant les 9 classes de matières dangereuses soit les explosifs, le gaz, les liquides inflammables, solides inflammables, matières comburantes, toxiques et infectieuses, radioactives, corrosives ainsi que diverses, l'inspecteur rappela que toute personne ayant un produit devait obligatoirement passer à travers cette liste avant d'en faire l’exportation. “Si vous désirez faire transporter du gaz, vous devez l'indiquer sur le moyen de transport. Si vous diluer votre produit, vous devez quand même faire des tests de corrosivité et autre précise-t-il. Une fois la classification réalisée, M. Bruni expliqua que le propriétaire de produits dangereux devait trouver le contenant approprié au transport et remplir le document d'expédition. De plus, il est important de noter un numéro de téléphone rejoignable en tout temps pouvant mettre les autorités en lien avec une personne experte dans le produit. Pour se faire, le propriétaire peut inscrire son numéro ou s'enregistrer avec le Centre canadien d’urgence transport (CANUTEC). Toutes les entreprises passant sur le territoire canadien doivent aussi être muni d'un Plan d'intervention d'urgence (s’il y a lieu) approuvé par Transport Canada, la raison étant que 70% des premiers répondants lors d'un accident sont des pompiers volontaires. De plus, tout salarié dans ce domaine doit être formé par son employeur et cette formation se doit d'être refaite en cas de changement d'entreprise. Par exemple, si un individu formé dans une entreprise transportant des pesticides décide d'aller travailler chez un compétiteur, le compétiteur devra assurer une nouvelle formation.

En conclusion, loin d'être laxiste, la réglementation du transport des matières dangereuses est prise très au sérieux par le gouvernement fédéral ainsi que par les provinces dans l'optique de protéger la santé publique ainsi que l'environnement.

 

Pour de plus amples informations, ou pour vous aider dans le processus de conformité, contactez Kalium solutions inc. au 450 906-6999 ou www.kaliumsolutions.comClasse 3 - Liquides inflammablesClasse 3 - Liquides inflammables

Pictogramme TMDPictogramme TMD